Lago Titicaca y Bolivia

04>08/01/2016

Après près de deux mois et demi au Pérou, le temps de passer vers la Bolivie est enfin venu. Vu qu’on a fait le Colca cañon que l’on ne prévoyait pas initialement, on a décidé de ne pas faire le Lac Titicaca côté péruvien (ville de Puno), mais uniquement côté bolivien (le lac fait frontière), en nous rendant à Copacabana. Deux bus à prendre consécutivement, avec changement à Puno avant le passage de la frontière. La première partie du trajet fut un peu rigolote, dans le sens où un camion en panne en travers de la route empêchait le passage vers Puno. Bus à l’arrêt, on s’attendait déjà à louper notre correspondance et devoir passer une nuit forcée à Puno…. Que nenni! La cohorte de véhicules à témérairement décidé de se risquer à passer par un chemin raccourci, à la fois cabossé et traversé par une petite rivière… ce qui ne fut pas sans encombre pour certains… bus patinant en montée, bas de caisse percutant la pierraille… Notre chauffeur nous a tous fait descendre pour alléger le bus au moment de tenter le passage de l’obstacle, avec un certain succès. On a donc eu juste le temps d’avoir notre second bus à Puno, et ensuit d’admirer les paisibles berges de ce lac haut perché qu’est le Titicaca, à 3.800 m d’altitude! Passage de frontière un peu cocasse, on a dû franchir la frontière à pied et prendre un troisième bus, vu que ceux-ci restent chacun dans leur pays.

On est donc en Bolivie, on va devoir s’habituer à quelque changements, comme adopter le Boliviano à la place du Sol en guise de monnaie locale! Pour le reste, heureusement qu’on y parle toujours l’Espagnol!

Copacabana

Notre première destination bolivienne donc, en bordure du lac! C’est à la fois similaire et différent du Pérou, étrange pour nos premiers jours. On fait la connaissance avec deux voyageurs: une Colombienne prénommée Sofia, et un Canadien prénommée Collin, avec qui on passe quelques moments dont une sortie dans un bar sympa et l’escalade d’un Calvaire mirador dominant le ville et le lac. La vue y est splendide, et on y croise des gens qui font des offrandes en claquant des pétards en vue d’une meilleure réussite matérielle familiale… Assez étonnant!!! Autre curiosité, constructive cette fois: la façade de notre premier hostal, face à laquelle un nouveau bâtiment est en cours de construction à moins d’un mètre!!! On recroise aussi un couple de Polonais rencontrés à Cusco, et encore un autre (couple polonais) qui s’est arrêté au passage car ils ont entedu parler Polonais! On les retrouve le soir pour boire une verre au bord du lac, en compagnie de Sofia et Collin.

Isla del Sol

On est parti trois jours sur l’Ile du Soleil, située au milieu du lac. Ses sommets culminent à environ 4.000m, et il faut trois bonnes heures pour la traverser depuis le port sud vers celui du nord. On prend donc le bateau depuis Copacabana direction la partie sud de l’île. Sur celui-ci, on papote assez bien avec un couple de Brésiliens. Sujets, urbanisme, etc… Il faut dire que le gars vient de Brasilia! Une fois sur terre, on tombe sous le charme de cette île très pittoresque, très rurale (il n’y a pas de voitures) et champêtre. Ca monte, ça descend, le contour de l’île aussi est très découpé, ce qui nous offre de belles vues sur des criques aux plages de sable clair. On tombe sur des animaux bizarres, comme ce croisement mulet-lama/alpaca (enfin, c’est ce qu’on déduit!). Des cochons se promènent sur les plages…

On croise aussi notre premier touriste belge francophone du voyage! Grande nouvelle, il est Carolo! Belle rencontre hasardeuse et fortuite donc. Il s’agit d’un étudiant qui vient de faire une semestre d’échange au Chili, et qui en profite pour visiter un peu les pays limitrophes. En discutant un peu, on constate que le monde est effectivement petit: il a fait ses secondaires au Collège comme moi, et il a même eu un de mes camarades de classes comme prof de Latin! (Thomas, si tu me lis… il n’a fait que des éloges sur toi!) En l’ajoutant sur facebook, je constate qu’il a mon plus jeune cousin comme ami commun…. le monde est donc effectivement petit!

On plante la tente sur un plage camping autorisé, au milieu de tas d’autres tentes, pour la plupart occupées par de jeunes Argentins en vacances. Assez sympa, mais un peu bruyant… Le lendemain, on campe dans un mini-camping privé avec une belle vue, et on pousse la promenade jusqu’à l’extrémité nord de l’île, au milieu du lac, face à sa plus grande étendue! Le paysage est différent, les vues sont magnifiques, le ciel bleu et le soleil sont au rendez-vous… cette île porte décidément bien son nom!

Cependant, la pluie nous accompagne en bateau lors du troisième jour qui nous ramène à Copacabana. On a quitté la Isla del Sol.

Vers La Paz

En route pour la capitale! La route nous réserve une belle surprise: un passage en bac avec le bus! Enfin, le bus passe seul, et nous dans un petit bateau séparé. Ceci est somme-toute assez efficace pour éviter la construction d’un pont tout en évitant un gros contournement d’une bonne partie du lac pour sortir de la presqu’île sur laruelle se trouce Copacabana. Au bout du trajet nous attend La Paz… mais ça, c’est pour le prochain épisode!!!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s